Familles d'oiseaux

Ganga à ventre blanc Votre nom (obligatoire) Votre e-mail (obligatoire) Sujet Message Réclamation ▲ ▼ Problèmes L'information est incorrecte Fautes de frappe, orthographe et ponctuation incorrectes L'information a perdu sa pertinence

Pin
Send
Share
Send
Send


Le genre de tétras - Pterocles - comprend des oiseaux nettement plus gros que le saji, le poids varie de 410 à 550 g. Il diffère des autres tétras des sables par des pattes plus longues, une queue courte et un ventre noir clairement visible en vol (tétras des sables à pattes noires) . Ganga des sables blanc, plus petit, de la taille du saju, son poids est de 225 à 290 g. En apparence générale, en vol et en de nombreuses habitudes, il ressemble à nos autres ganga des sables, mais nous pouvons clairement les distinguer en vol avec un ventre blanc.

Le tétras est un oiseau très social qui, bien qu'il nidifie seul, se nourrit, vole vers les points d'eau et passe toute la période sans nidification en groupes et en troupeaux.

Description de l'oiseau

Les oiseaux sont principalement terrestres, mais en même temps, ils volent activement et bien.

Toutes les espèces de l'ordre ont une constitution dense en forme de tétras, le corps se rétrécit vers la fin, la tête est petite avec un petit bec sur un cou court, les pattes sont courtes, les ailes sont longues et étroites, la queue est moyenne en taille. Le poids des ganga des sables est de 300 à 500 g.

Les plumes des oiseaux sont denses, le plumage est dense. La couleur est dominée par les tons ocre et jaune, ainsi que par des motifs panachés qui diffèrent selon les différentes espèces de tétras noisettes.

Une caractéristique des oiseaux est l'absence d'un orteil postérieur en raison d'un mode de vie terrestre. Les ganga des sables ne se posent jamais sur les branches des arbres et des buissons.

Caractéristiques nutritionnelles des ganga des sables

Les tétras sont des oiseaux granivores. Ils mangent des graines, des parties vertes des plantes. Ils peuvent également se nourrir d'invertébrés terrestres, puisque les oiseaux trouvent toute leur nourriture exclusivement sur le sol.

Pour adoucir la nourriture sèche, les ganga des sables ont besoin d'une grande quantité d'eau potable. Par conséquent, au moins deux fois par jour, les oiseaux volent vers l'eau. En même temps, ils peuvent s'envoler de leurs sites de nidification de 50 km ou plus.

Ils boivent des tétras noisettes, comme des colombes, avec leur bec complètement immergé dans l'eau. Pour les poussins, les parents apportent de l'eau dans la récolte. Les ganga des sables peuvent également plonger les plumes dans l'eau et les passer ensuite à travers le bec des poussins pour leur fournir suffisamment d'eau.

Ganga des sables (Pterocles alchata)

L'oiseau atteint 40 cm de long, l'envergure est d'environ 65 cm Le plumage est peint en jaune ou ocre, sur le dos il est décoré d'un motif panaché de taches de couleurs grises, brunes ou ocres. Le ventre des ganga des sables est jaune grisâtre, chez les mâles, il est plus lumineux que chez les femelles.

Le ganga des sables se distingue des espèces apparentées par deux bandes noires situées sur la poitrine et le goitre, ainsi que par la présence d'une tache noire sous le bec. Le bout de la queue est blanc.

L'espèce vit dans le sud de l'Europe, dans le nord de l'Afrique et dans le sud-ouest de l'Asie, dans les déserts et les steppes. Hivers au Sahara.

Ganga de nuit (Pterocles bicinctus)

Résident de l'Afrique du Sud, de l'Angola, du Botswana, du Malawi, du Mozambique, de la Namibie, de la Zambie et du Zimbabwe. Extérieurement, il ressemble à un ganga à ventre blanc. Le motif sur son dos est brillant, à partir d'une tache noire et blanche.

Ganga à face noire (Pterocles decoratus)

L'espèce est commune dans les savanes d'Afrique orientale (Kenya, Ethiopie, Tanzanie, Somalie, Ouganda). La taille de cette population est stable et comprend trois sous-espèces. L'oiseau est de couleur brun brunâtre, le dos est panaché.

Ganga rayé (Pterocles indicus)

Vit en Asie du Sud. La couleur du plumage est panachée, brun-blanc.

Ganga à gorge jaune (Pterocles gutturalis)

L'aire de répartition de l'espèce est le continent africain. Il se distingue par une couleur ocre, tachetée sur le dos, et une gorge jaune, séparée par une bande noire prononcée.

Ganga sud-africain (Pterocles namaqua)

L'oiseau mesure environ 28 cm de long et pèse jusqu'à 200 g. Ne présente pas de dimorphisme sexuel. Le plumage sur la tête est beige avec une bande blanche qui continue au-dessus de la poitrine. Les ailes sont brunes, tachetées.

L'espèce est commune en Afrique australe, dans les semi-déserts et les déserts.

Ganga à ventre noir (Pterocles orientalis)

La longueur du corps de cette espèce varie de 30 à 35 cm, l'envergure peut atteindre 65 cm.C'est l'une des plus grandes espèces de ganga des sables.

Le corps du ganga à ventre noir est très similaire à celui des pigeons, dense et compact. Le mâle a un ventre noir, le dos est gris avec un motif jaune-brun ou rougeâtre. Le plumage sur la tête et le cou est gris. Le cou est marron avec une tache sombre brillante en forme de triangle. La poitrine est jaune-brun avec une bande noire clairement délimitée. Les femelles diffèrent des mâles par un grand nombre de rayures sur la tête et le cou. Pendant le vol, l'oiseau émet un trille roulant "tyurrr-re-ka".

L'habitat du ganga à ventre noir comprend la péninsule ibérique et l'Afrique du Nord, la Méditerranée, l'Asie centrale et même l'Inde et le Népal. Les populations vivant en Asie Mineure migrent vers les déserts arabes pour l'hiver.

Pour la vie, les ganga à ventre noir choisissent des zones désertiques ouvertes, souvent à côté de terres agricoles.

Les oiseaux sont bien adaptés à la vie dans les déserts sans eau. Ils volent bien, de sorte que les nids sont souvent installés à de longues distances des plans d'eau.

FINITION DU PANNEAU NOIR (Pterocles orientalis)

Le poisson à sourcils noirs (Pterocles orientalis) est nettement plus gros que le saji, son poids varie de 410 à 550 g. Il est très similaire aux autres ganga des sables, mais en diffère par des pattes plus longues, une queue courte et un ventre noir qui est clairement visible en vol. On peut aussi bien se distinguer des autres ganga des sables par un cri particulier, qui peut être rendu comme «retourneur». Le ganga à ventre noir est un oiseau très social qui, bien qu'il nidifie seul, se nourrit, vole vers le point d'eau et passe toute la période de non-reproduction en groupes et en troupeaux. Chez le ganga à ventre noir mâle, la face supérieure du corps est gris foncé, la gorge et les côtés du cou sont marron chamoisé, la gorge est séparée du goitre par une bande noire. Le goitre et le poitrail sont gris rosé, le dos de la poitrine, séparé de la partie antérieure par une bande noire, est gris ocre. Le ventre et les côtés du corps sont brunâtres ou noir brunâtre. La couleur du plumage chez la femelle est plus sombre. Le ganga à ventre noir est répandu dans les îles Canaries, la péninsule ibérique, en Afrique du Nord, dans la plupart de l'Asie mineure, occidentale et centrale, dans la région de la Volga, dans la région de la Volga, dans la moitié sud du Kazakhstan, dans les contreforts de l'Altaï et dans le nord-ouest du Xinjiang. Au nord de la chaîne, il est migrateur, au sud il est sédentaire. Habite les déserts, les semi-déserts et les steppes aux sols argileux et sableux, envahis d'absinthe et d'herbes. Il pénètre dans les contreforts de gravats et à la périphérie du paysage culturel. Au printemps, les sites de nidification du ganga des sables arrivent assez tôt, à des dates différentes en mars, et seulement par endroits - dans la première quinzaine d'avril. Il vole en petits groupes - généralement pas plus de 20 individus chacun. Lors de la migration printanière, des couples bien prononcés sont souvent observés en troupeaux, qui se forment apparemment pendant l'hivernage ou pendant la migration. Quelques temps après l'arrivée, on note des jeux d'accouplement, au cours desquels le mâle vole avec un cri après la femelle ou se promène autour d'elle. Cependant, les oiseaux commencent à se reproduire relativement tard. Les premiers œufs sont retrouvés environ un mois et demi à deux mois après l'arrivée. Le ganga à ventre noir ne fait pas de vrais nids. Les œufs sont pondus dans un approfondissement du sol ou sur une zone argileuse, sans litière spéciale. Dans la couvée, il y a généralement 3, moins souvent 2 œufs de couleur gris clair à olive clair avec des taches sombres. Taille des œufs: 44-49 × 30-34 mm. Toute la période de ponte est très prolongée, des nids avec des œufs se trouvent tout au long de juin, en juillet et plus tard. Que cela soit dû à des embrayages répétés après la mort du premier ou à la présence de deux embrayages chez le gélinotte par an n'a pas encore été élucidé. Les oiseaux commencent à incuber immédiatement après l'apparition du premier œuf. Le mâle et la femelle participent à ce processus. Cela dure environ un mois. Les oiseaux s'assoient particulièrement avec zèle sur le nid dans la seconde moitié de l'incubation. A ce moment, en cas de danger, ils éloignent l'ennemi du nid. À la mi-juin, les poussins apparaissent, en juillet, ils commencent à flotter et au début d'août, ils volent bien. Les couvées apparaissent plus tard dans des embrayages tardifs. Certaines années avec des conditions défavorables, les tétras noisettes ne nichent pas. Dans un printemps anormalement sec, les femelles ont dégénéré des œufs qui avaient déjà commencé à se développer. En août, des troupeaux errants de ganga des sables commencent à se rencontrer. Ils augmentent progressivement de taille et errent largement dans le désert. À cette époque, les tétras noisettes visitent souvent les champs récoltés, où elles ramassent le grain émietté. Les troupeaux comptent souvent des centaines et parfois des milliers d'oiseaux, mais des groupes de plusieurs dizaines d'individus au maximum s'envolent vers le point d'eau. Les migrations d'automne se transforment progressivement en migration, qui a lieu en septembre - octobre. Le ganga à ventre noir se nourrit principalement de nourriture végétale - graines et pousses de plantes des steppes et du désert - absinthe, méli-mélo, épine de chameau, etc., ainsi que de grains de céréales cultivées. Mange des insectes en petit nombre. Il boit régulièrement de l'eau, s'envole le matin et le soir pour boire. Les vieux oiseaux abreuvaient les poussins, éructaient de l'eau et trouvaient jusqu'à un verre d'eau dans l'estomac des oiseaux capturés au point d'eau. Le ganga à ventre noir fait partie du nombre d'oiseaux chasseurs. Il est chassé avec une arme à feu, le plus souvent aux points d'eau. Dans de nombreux endroits, la chasse excessive a entraîné une forte baisse du nombre de cette espèce. Des mesures sont nécessaires pour le protéger et, surtout, une interdiction de chasser à certains points d'eau.

Reproduction de ganga des sables

Pendant la période de non-nidification, les ganga des sables vivent en grands troupeaux, et ils vont également à l'abreuvement en troupeaux.

Pendant la période de nidification, du début mai à juillet, les oiseaux forment des couples, car ce sont des espèces monogames. La couvée se compose généralement de trois œufs, parfois deux. En tant que nid, les ganga des sables creusent des fosses peu profondes dans le sol sous les buissons, qui sont tapissés d'herbe. Les mâles incubent la couvée la nuit, les femelles le matin et l'après-midi.

Les poussins éclosent recouverts de peluches légères, se développent et quittent le nid rapidement, trois semaines après la naissance, ils sont déjà complètement indépendants. Ils commencent à se nourrir eux-mêmes encore plus tôt, et seule l'eau leur est apportée par leurs parents.

Le ganga des sables ne s'enracine pas en captivité, leur élevage n'est donc pas pratiqué. Mais les oiseaux restent un objet de chasse précieux, par conséquent, une attention particulière au nombre de populations naturelles de ces oiseaux est nécessaire.

Extrait de Ganga à ventre blanc

Le mouvement des peuples commence à s'intégrer à leurs côtes. Les vagues du grand mouvement ont reculé, et des cercles se forment sur la mer calme, le long de laquelle les diplomates se précipitent, s'imaginant que ce sont eux qui produisent le calme du mouvement. Mais la mer calme se lève soudainement. Il semble aux diplomates qu'eux, leurs désaccords, sont la raison de cette nouvelle pression des forces, ils attendent une guerre entre leurs souverains, la situation leur paraît insoluble. Mais la vague, dont ils ressentent la montée, ne se précipite pas d'où ils l'attendent. La même vague monte du même point de départ du mouvement - Paris. La dernière poussée du mouvement occidental est en cours, une poussée qui devrait résoudre les difficultés diplomatiques apparemment insolubles et mettre fin au mouvement belligérant de cette période. L'homme qui a dévasté la France, seul, sans conspiration, sans soldats, vient en France. Chaque veilleur peut le prendre, mais, par un étrange accident, personne non seulement ne le prend pas, mais tout le monde a accueilli avec délice la personne qui a été maudite il y a un jour et qui sera maudite dans un mois. Cet homme est encore nécessaire pour justifier la dernière action cumulative. L'action est terminée. Le dernier rôle a été joué. On dit à l'acteur de se déshabiller et de laver l'antimoine et de rougir: il ne sera plus nécessaire. Et plusieurs années passent dans le fait que cet homme, seul sur son île, joue devant lui une comédie misérable, de petites intrigues et des mensonges, justifiant ses actes, quand une excuse n'est plus nécessaire, et montre au monde entier ce que c'était , ce que les gens prenaient pour force lorsqu'une main invisible les conduisait. Le manager, après avoir terminé le drame et déshabillé l'acteur, nous l'a montré. - Regarde ce que tu croyais! C'est ici! Voyez-vous maintenant que ce n'est pas lui, mais moi qui vous a ému?

Pin
Send
Share
Send
Send